La structure de l’auto-entreprise favorise le lancement d’activités professionnelles indépendantes. La simplification de ce régime est importante, puisqu’elle vise à pousser les actifs français à s’inscrire dans une démarche plus dynamique en termes d’entrepreneuriat. Mais quelles sont les cotisations sociales et les charges d’un auto entrepreneur en 2019 ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir.

Comment sont calculées les charges d’un auto entrepreneur en 2019 ?

Concrètement, les charges d’un auto entrepreneur en 2019 relèvent du régime microsocial. Ce régime consiste en un mode de calcul relativement simplifié et concerne aussi bien les activités principales que secondaires exercées en auto-entreprise. Le micro-entrepreneur doit forcément être affilié à un organisme RSI.

Cotiser pour la micro-entreprise ouvre le droit à l’assurance maladie et maternité, à l’indemnité journalière, à l’allocation familiale, à la retraite de base, à la retraite complémentaire obligatoire ou encore au régime d’invalidité et décès.

Par ailleurs, le prélèvement est forfaitaire et s’applique sous la forme d’un pourcentage fixe reporté sur la base du chiffre d’affaires réalisé. De fait, les micro-entrepreneurs doivent obligatoirement déclarer leur chiffre d’affaires, même si ce dernier est nul. Un oubli se fait sanctionner par une pénalité de 49 euros par déclaration omise.

Quelles sont les exonérations de cotisations sociales avec l’ACCRE ?

Il est possible d’alléger ses charges d’auto entrepreneur en 2019. En effet, ce statut offre un certain nombre d’avantages, en particulier l’ACCRE, qui était initialement réservée aux chômeurs créateurs, aux créateurs d’entreprise de moins de 25 ans et aux bénéficiaires du RSA. Elle concerne aujourd’hui les auto-entrepreneurs en début d’activité et leur permet d’être exonérés de cotisations durant leur première année.

Par ailleurs, en étant inscrits au Pôle Emploi, les chômeurs peuvent bénéficier de l’Aide aux Chômeurs Créateurs et Repreneurs d’Entreprise. Leurs cotisations sociales sont alors allégées durant une période pouvant aller jusqu’à 36 mois. Seuls 25% des cotisations devront être réglées lors de la première année, puis 50% durant l’année suivante, jusqu’à 75% dans les quatre trimestres suivants. Passé cette période, c’est l’intégralité qui devra être versée durant toute la durée de l’activité professionnelle.

Comment régler les sommes dues ?

En tant que micro-entrepreneur, il est possible de choisir librement la périodicité des versements effectués. En d’autres termes, les charges d’un auto entrepreneur en 2019 peuvent être calculées sur la base d’une déclaration mensuelle ou trimestrielle du chiffre d’affaires. Les échéances légales de déclaration ont lieu aux dates suivantes dans le cas d’un choix trimestriel :

  • 30 avril
  • 31 juillet
  • 31 octobre
  • 31 janvier

Si le professionnel en auto-entreprise décide de déclarer son chiffre d’affaires de manière mensuelle, la déclaration s’effectue à la fin du mois suivant l’encaissement.

Pourquoi opter pour l’auto-entreprise ?

Contrairement à une structure telle que l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), les cotisations et les charges d’un auto entrepreneur en 2019 sont régies par un système relativement simple. Elles sont également plus simples que pour d’autres structures que vous retrouverez en parcourant Entreprise-et-compagnie.fr.

La comptabilité elle-même, permettant de définir son chiffre d’affaires, est allégée. En effet, elle consiste à la mise à jour régulière d’un livre de compte, ainsi que d’un livre d’achats s’il en effectue dans le cadre de son activité.

Mais les avantages de ce type de structure sont nombreux et ne concernent pas que la fiscalité, puisqu’il est possible de cumuler ce poste avec une fonction publique ou un CDI. De cette manière, il est possible de tenter une reconversion professionnelle en réduisant les risques, ou bien de compléter ses revenus mensuels à l’aide d’une activité principale.

Vouée à dynamiser l’esprit d’entrepreneuriat français, la micro-entreprise est donc une opportunité que saisissent de nombreux actifs.