Le constat est sans appel : il n’a jamais été aussi difficile de trouver un emploi ! Cela peut nous amener à croire que les entreprises réduisent progressivement leurs effectifs ou que le processus du recrutement est en suspens. Faux ! Les postes vacants sont de plus en plus nombreux. Les entrepreneurs sont plus que jamais à la recherche de nouveaux talents qu’ils ont malheureusement du mal à trouver. Dans cet article, nous vous proposons 5 astuces infaillibles pour saisir toutes les opportunités.

Astuce 1 : Soignez ou actualisez votre CV

Les métiers qui vous font rêver sont bel et bien à portée de main. L’obstacle qui s’élève entre vous et votre job de rêve est un CV conforme aux règles de rédaction de ce document. La plus grande erreur que commettent les jeunes diplômés, c’est de concevoir une version unique qu’ils envoient à toutes les entreprises. Pourtant, un CV personnalisé en fonction de l’offre ou du poste convoité augmente vos chances d’être retenu. Nous vous conseillons alors d’en rédiger un en respectant scrupuleusement les credo universels du curriculum vitae. Cela passe par une présentation qui facilite la lecture et une structuration cohérente qui met en avant les différentes parties de votre profil professionnel.

Ensuite, même si vous avez déjà envoyé votre CV dans un format PDF, gardez une copie « word » pour introduire de nouvelles informations dès que vous développez de nouvelles compétences. C’est ce que « mise à jour » du CV signifie concrètement ! Si vous êtes amené à tout recommencer de A à Z, vous en serez rapidement dissuadé. En revanche, en conservant une version 0, les modifications seront plus aisées. N’oubliez pas d’adapter votre CV à l’offre avec le plus de précision possible. Pour dérocher le poste tant convoité en finance, les 2 stages effectués en poterie ne vous seront d’aucune utilité. Au contraire, le recruteur détectera un manque de cohérence qui viendra compromettre votre dossier de candidature.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.lavoixdunord.fr.

Astuce 2 : Développez vos compétences générales (soft skills)

Les soft skills sont votre nouvelle arme pour remporter la guerre du recrutement. Car il s’agit bien d’une guerre acharnée entre plusieurs concurrents qui, la plupart du temps, présentent le même profil professionnel. Par exemple, pour un poste de marketeur sans expérience requise, les candidatures seront surement celles de sujets ayant effectué leurs études dans une école de commerce avec une spécialisation en marketing. Ce qui fera la différence entre toutes les candidatures, ce sont justement les softs skills, un mélange entre compétences relationnelles, sociales et professionnelles.

De nombreux établissements de formation en ont fait une force comme le Village de l’emploi qui consacre des modules à part entière à l’acquisition de ces atouts. Le problème avec ce savoir-faire, c’est que la plupart des gens pensent qu’il s’agit d’un trait de caractère inné : soit on l’a, soit on ne l’a pas ! Mais ils sont bien loin de la réalité. Il est clair que si vous êtes né avec une certaine aisance dans les interactions humaines, vous aurez moins de difficulté à développer cette compétence qu’une personne taciturne et introvertie. Cependant, ce profil peut être acquis au fil des exercices. Notez que vous pouvez, grâce à la lecture de livres de développement professionnel et de leadership mais aussi grâce à des formations sur-mesure, améliorer votre créativité, votre intelligence émotionnelle et votre esprit d’équipe.

Astuce 3 : Ayez un état d’esprit gagnant-gagnant

Parmi les conseils que nous pouvons vous donner pour saisir les opportunités qui se présentent, nous allons mettre l’accent sur l’état d’esprit que vous devez adopter. Travaillez alors votre confiance en vous. Il n’y a pas pire qu’un candidat qui dégage un rapport complexe avec lui-même, son entourage et son environnement. Même si votre parcours universitaire est impressionnant, vous aurez beaucoup de mal à vous faire embaucher.

Pour cela, nous vous recommandons de travailler sur vous-mêmes et d’essayer de devenir meilleur. Cela commence par une prise de conscience puis par la volonté de remédier aux lacunes de votre personnalité. De nombreuses personnes lisent des livres de développement personnel et essaient d’appliquer les directives des auteurs à la lettre. D’autres préfèrent les formations au cours desquels les formateurs proposent un accompagnement personnalisé et un soutien in vivo. Une autre alternative s’offre à vous : celle d’engager un coach privé pour vous guider pas à pas vers une meilleure confiance en vous-mêmes.

Quel est donc le rapport entre ce que nous venons d’évoquer et trouver un travail ? Cela vous permet tout simplement de comprendre votre importance, de faire valoir votre candidature au cours de l’entretien d’embauche et de souligner un rapport gagnant-gagnant avec l’entreprise visée. Évitez à tout prix de montrer au recruteur votre désespoir. S’il perçoit une faille dans votre caractère, il n’hésiterait pas à vous proposer un salaire très bas et des conditions moins avantageuses.

Astuce 4 : Soignez votre apparence

Si vous avez peu de connaissance dans les techniques de recherche de job, vous serez tenté de vous habiller de manière très stricte comme au bon vieux temps. Ce que vous devez savoir, c’est que cette époque est révolue. Débarquer à un entretien d’embauche avec un « total book entretien » ne jouera pas en votre faveur. Au contraire ! Cela donnera une mauvaise idée de vous. Le recruteur ne peut que penser que vous êtes un personnage « ringard » qui peut ne pas convenir à l’image moderne et branchée de l’entreprise.

Pensez alors à bien choisir votre tenue. Si vous comptez travailler à la banque, une chemise bleue avec un costume bien taillé sera plus appropriée que l’ensemble classique : costard noir, chemise blanche et cravate rouge. En revanche, si vous souhaitez décrocher un job dans un domaine lié, de près ou de loin, à la créativité, n’hésitez pas à dévoiler votre touche d’imagination et d’excentricité. Allez-y doucement pour ne pas produire l’effet contraire. Vous visez un poste de designer de surface ? Si vous êtes une femme, présentez-vous avec une jupe bohémienne noire et un haut à motifs en respectant la palette de couleur choisie.

Astuce 5 : Préférez la qualité à la quantité

Ici, nous parlons bien évidemment des entreprises et organismes que vous allez contacter. Ne faites pas comme ces novices qui répondent à toutes les offres qu’ils croisent sur Internet, dans les journaux et dont ils ont entendu parler. Il est conseillé de faire preuve de sélectivité et de précision. Autrement, vous risquez de vous mêler les pinceaux une fois que vous aurez reçu les réponses.

Répertoriez alors les offres en fonction du poste, salaire et localisation géographique. Ces critères vous aideront à mieux comprendre les concessions que vous êtes prêt à faire et les points auxquels vous ne renoncerez pas pour rien au monde. Par exemple, si le job pour lequel vous postulez est dans une région du sud alors que vous habitez en région parisienne, demandez-vous sous quelles conditions vous seriez d’accord pour déménager.