L’assurance perte d’emploi est une garantie qui couvre le risque de licenciement. Au cas où l’affilié se retrouverait en chômage après un licenciement, la compagnie d’assurance prendra en charge le remboursement de ses mensualités d’emprunt. L’assurance perte d’emploi souscrite à crédit est souvent associée à un prêt immobilier.

Les garanties que propose l’assurance perte d’emploi

La souscription à une assurance perte d’emploi n’est pas obligatoire. Cependant, elle peut être exigée par la banque en cas de prêt. L’assurance perte d’emploi souscrite à crédit admet une certaine garantie pour le souscripteur et pour la banque. En effet, l’affilié bénéficie de couverture durant la période d’inactivité et la banque sera remboursée par la compagnie d’assurance. Toutefois, chaque compagnie d’assurance est libre de fixer les modalités relatives à l’assurance perte d’emploi. Ainsi, il est conseillé de connaître et de vérifier toutes les conditions du contrat avant la souscription.

Qui peuvent souscrire à une assurance perte d’emploi ?

La souscription à un contrat d’assurance perte d’emploi ne concerne que les salariés qui sont soumis à un contrat CDI. Les artisans, les exploitants agricoles, les commerçants, les travailleurs indépendants et les personnes qui exercent des professions libérales ne peuvent bénéficier de cette assurance. Les démissionnaires, les travailleurs en période d’essai et en préavis de licenciement ne peuvent pas également souscrire à une assurance perte d’emploi. En outre, il est obligatoire que le souscripteur ait une ancienneté de 6 mois à 1 an dans l’entreprise. À part cela, chaque compagnie d’assurance fixe une limite d’âge. Cela varie généralement de 55 ans à 65 ans. Notez qu’une preuve d’affiliation du souscripteur à un régime d’assurance chômage sera aussi requise par l’assureur pour la souscription.

La souscription à l’assurance perte d’emploi

En cas de perte d’emploi, l’assuré devra justifier sa situation auprès de la compagnie d’assurance. Pour cela, il doit adresser fournir certains documents, pour ne citer que le contrat de travail, la lettre de licenciement et l’attestation destinée à Pôle Emploi. Pour en savoir davantage sur la liste des documents à fournir, il est nécessaire de se renseigner auprès de l’assureur, car chaque compagnie fixe ses conditions. Il faut aussi noter que l’assuré ne pourra bénéficier de l’assurance perte d’emploi en cas de démission ou de rupture conventionnelle.